West USA : De la Death Valley à Mono Lake [22/25]

 

♪ Quand t’es dans le désert…

Du désert, de la route et du lac salé.

La vraie découverte du parc national de la Death Valley, c’est pour aujourd’hui. Nous allons en parcourir les sites les plus fameux.

Départ ce matin par les Mesquite Flat Sand Dunes, près de l’hôtel. Le Sahara en pleine Californie ! Le soleil tape déjà fort ; d’ailleurs il est déconseillé de commencer une marche après 10 heures du matin. C’est bon, nous sommes dans les temps, ouf !

J22 - De la Death Valley à Mono Lake

Nous zigzaguons dans les dunes, à la découverte de cette curiosité au milieu de la Death Valley, sans toutefois perdre de vue la voiture. Ce serait ballot de se perdre au milieu de ce désert…

Toute vie semble avoir abandonné les lieux, même les rares végétaux sont mal en point… Nous ne marcherons pas longtemps, histoire de ne pas mourir de déshydratation tout de suite !^^

J22 - De la Death Valley à Mono Lake
J22 - De la Death Valley à Mono Lake
J22 - De la Death Valley à Mono Lake
J22 - De la Death Valley à Mono Lake

Nous nous orientons maintenant vers le sud du parc. Des panneaux recommandent de couper la climatisation dans les voitures pour ménager les moteurs par cette chaleur… Un sacrifice qu’on fait bien volontiers quand c’est pour éviter la panne ! Et alors la quantité de pneus éclatés sur le bord des routes ne nous rassure pas non plus… Y a-t-il une telle proportion de pneus qui crèvent ?? On va plutôt dire que c’est parce que les routes ne sont pas souvent nettoyées, hein… Tout ce caoutchouc doit être là depuis longtemps, nan ??

En attendant, clim coupée, bah… fait chaud !!!

Que calor !
Que calor !

Que calor !

Nous approchons de Devil’s Golf Course (oui, parce que le Diable fait du golf à ses heures perdues). Espèce de no man’s land recouvert de sel. Il y avait ici un lac salé, depuis longtemps asséché. Le vent a fait craqueler la terre, laissant d’énormes mottes dures et sèches. Impossible de marcher là-dessus ! Et il règne une sécheresse terriiiible !

J22 - De la Death Valley à Mono Lake
J22 - De la Death Valley à Mono Lake
J22 - De la Death Valley à Mono Lake

Un peu plus au Sud, nous nous retrouvons à Badwater, site le plus connu de la Vallée de la Mort. C’est le point le plus bas des Etats-Unis : 86 mètres en-dessous du niveau de la mer. Vestige du même ancien lac salé qu’à Devil’s Golf Course, on dirait un grand bassin recouvert de plaques blanches de sel. Un ponton en bois permet de s’avancer dans ce bassin. Quelques mares infestées d’insectes subsistent – on ne sait comment – dans cette sécheresse.

J22 - De la Death Valley à Mono Lake
J22 - De la Death Valley à Mono Lake
J22 - De la Death Valley à Mono Lake
J22 - De la Death Valley à Mono Lake
J22 - De la Death Valley à Mono Lake

Et la chaleur, on en parle ?? Parce que c’est quand même ici qu’a été enregistrée la température la plus élevée of the world : 57,6° (Celsius, hein, pas Fahrenheit). En fait, de juin à septembre, les températures ne descendent jamais en-dessous de 40° à l’ombre (ah, bah non, en fait, y a pas d’ombre). Et le taux d’humidité de l’air est proche de 0.

Tous les guides mettent en garde contre les risques de déshydratation et préconisent de boire 4 litres d’eau par jour, de vérifier le liquide de refroidissement des voitures, de ne pas sortir de son véhicule en cas de panne, toussa toussaaaa. Ah ça donne envie, c’est sûr… Autant vous dire que la glacière est pleine de bouteilles d’eau !

Cerise sur le gâteau, pompon sur la pomponette, paraît que des sales bêtes arrivent à survivre ici : serpents, scorpions et veuves noires… Ah j’te jure, heureusement que le paysage vaut le coup !

Au bout de quelques minutes de balade, nous rentrons tout de même vite fait dans la voiture. Les balades ne durent pas très longtemps, la chaleur n’est pas facile à supporter. On voit bien qu’aucun touriste ne s’éternise dehors !

J22 - De la Death Valley à Mono Lake

Et c’est reparti ! Nous repartons vers le Nord, en empruntant cette fois Artist Drive, une petite route qui serpente dans des collines aux couleurs surprenantes. Du rouge, du jaune, du rose grâce à l’oxydation du fer, du violet grâce au manganèse, du vert grâce au mica.

Même rituel : petite balade pour apprécier cette palette de couleurs, et hop, en voiture Simone pour retrouver un peu de clim !

J22 - De la Death Valley à Mono Lake
J22 - De la Death Valley à Mono Lake
J22 - De la Death Valley à Mono Lake

Il y a peu de routes dans le parc : l’avantage c’est qu’il y a peu de risques de se perdre. L’inconvénient c’est qu’il faut anticiper les pleins d’essence… Parce que se retrouver en rade au milieu de ce grand nulle part, sous 45°, c’est moyen. Par chance aujourd’hui la blonde n’est pas au volant !^^ Pause à la station essence donc, avant de sortir du parc. Je ne vous dis même pas les prix exorbitants de l’essence ici !

En sortant du parc, la route escalade les montagnes. Dur dur pour le moteur !

Nous croisons des voitures en essai, camouflées sous des peintures et des motifs bizarroïdes : ah c’est clair que si une voiture survit à la Vallée de la Mort, elle pourra survivre à tout !^^

Nous faisons une halte au bord d’un canyon où sont arrêtées plusieurs voitures. Nulle trace de ce site dans Le Routard, mais il doit y avoir quelque chose d’intéressant ici ! D’abord, nous retrouvons un peu de végétation, notamment des Joshua Trees, ces genres de yuccas géants qu’on ne voit qu’en Californie. Nous longeons le canyon quelques minutes (cinq-six pour moi, une soixantaine pour le plus courageux de nous deux^^) et voyons passer des avions de chasse au fond du canyon. Tranquilles ! Mais quelque peu surprenant au milieu de ces étendues désertiques et silencieuses !

J22 - De la Death Valley à Mono Lake

Il y aurait encore beaucoup à faire et à voir dans la Vallée de la Mort (c’est le plus grand parc national des Etats-Unis), mais il est largement temps de repartir.

Filons maintenant vers le Nord ! Prochaine étape : Lee Vining, aux portes du parc de Yosemite. C’est notre plus grand trajet : quasiment 4 heures de route. Ce sera la seule fois où le temps nous semblera un peu long sur la route. Globalement, nous nous sommes toujours arrangés pour que les temps de trajets ne soient pas démesurés ou lassants. Et c’est agréable de conduire sur ces grandes routes, au milieu de sublimes paysages, ça aide !

Et nous voici donc dans la bourgade de Lee Vining. Nous voulons déposer nos bagages et prendre possession de notre petit chalet de ce soir avant de terminer nos visites du jour. Le réceptionniste nous fait la blague du « je n’ai aucune trace de votre réservation », mais après le petit coup de stress vécu à Mexican Hat, je n’ai plus trop d’humour sur le sujet… Le pauvre s’aperçoit de mon changement de couleur et de mon air interdit et met fin à la blague pour nous donner les clés du chalet.

Changement de décor (et de climat) absolu ! Forêts de résineux, air humide et frais. C’est carrément le choc thermique !

ça sent le sapinou
ça sent le sapinou

ça sent le sapinou

La déco du chalet est carrément montagnarde, on ne peut pas louper qu’on est tout proches de Yosemite. Thème chasse, pêche, nature et traditions !^^

Ca vaut bien une petite sieste avant de repartir à l’aventure.

J22 - De la Death Valley à Mono Lake

Allez, dernière visite de la journée : Mono Lake. En face de l’hôtel se trouve en effet un lac d’altitude, dont la curiosité réside dans ces concrétions calcaires étranges qui sortent de ses eaux.

Pour l’approcher, nous prenons un ponton en bois. Les couleurs du soleil couchant mettent en valeur ces sortes de stalagmites qu’on appelle des tufa. Autrefois, elles étaient sous l’eau, mais ont été mises à nu lorsque le niveau du lac a baissé.

J22 - De la Death Valley à Mono Lake
J22 - De la Death Valley à Mono Lake
J22 - De la Death Valley à Mono Lake

Nous marchons sur les berges. Paraît que les eaux de ce lac sont plus salées que la mer. Vous pensez bien que je me dois de vérifier cette information ! Eh bien, oui, on peut dire que c’est bien bien salé !^^

Des gens promènent leur chien, des touristes s’émerveillent comme nous de ces curiosités géologiques, des photographes patientent en attendant le coucher du soleil sur le lac. Ambiance très paisible et déconcertante après la Vallée de la Mort !

J22 - De la Death Valley à Mono Lake
J22 - De la Death Valley à Mono Lake
J22 - De la Death Valley à Mono Lake
J22 - De la Death Valley à Mono Lake

Après notre promenade, c’est l’heure du dîner ! Un individu de type chevreuillesque déboule sur la route devant nous, dans la nuit tombante. Pas même un regard avant de traverser, sont aussi mal élevés qu’en France ! De quoi nous maintenir vigilants s’il en était besoin !

Nous allons nous restaurer, près de l’hôtel, dans une station-service-magasin de souvenirs-cafétéria. C’est génial ces endroits qui font tout en un ! Et il y a un concert sur la terrasse, ambiance décontract’ et binouses.

Petits essayages davy crockett et stetson de rigueur… Et surtout, le retour d’un bon burger !!!

cace-dédi à Jérémy
cace-dédi à Jérémy

cace-dédi à Jérémy

Eh bien, messieurs-dames, la journée se termine, nous sommes fourbus. De retour dans notre petit chalet, nous n’allons pas faire long-feu…

Rideau !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *