West USA : On Route 66, de Barstow à Williams [10/25]

 

Du bitume, de la chaleur et du désert. Welcome on Route 66 !

Etape primordiale avant d’entamer notre journée : le passage au supermarché pour acheter des vivres et de quoi subsister durant les prochains jours. Dit comme ça, on dirait un peu qu’on part au bout du monde, retranchés de toute civilisation. Mais finalement, ce n’est pas si loin que ça de la réalité – toutes proportions gardées hein : il va nous falloir de l’eau, des en-cas et surtout une glacière, car nous quittons la douceur du climat de la côte pacifique pour nous enfoncer dans le désert et certaines régions reculées de l’ouest américain.

Bartsow, où nous avons passé la nuit, est plus un carrefour, une étape de road-trip qu’une ville touristique. On y trouve de nombreux motels et supermarchés où se ravitailler. Et voilà comment nous nous retrouvons avec un coffre rempli d’une glacière, de snacks et de toute une cargaison de bouteilles d’eau de toutes les tailles !

Oui, on a dû sacrifier une valise, mais laquelle ?

Oui, on a dû sacrifier une valise, mais laquelle ?

Plein Est ! Nous laissons derrière nous les autoroutes et la circulation de Los Angeles. Nous partons à la découverte des routes américaines et de tout ce qui fait leur légende. Les bikers, l’asphalte fumante, les énormes trucks, les bandes jaunes sans fin, les motels sur le bord de la route. Ici, la route c’est une destination à elle seule.

J10 - On Route 66, de Barstow à Williams
J10 - On Route 66, de Barstow à Williams
J10 - On Route 66, de Barstow à Williams

Notre premier arrêt: Bagdad Café. Il est toujours là, esseulé dans ce qui commence à ressembler à un désert. Les environs ont un petit air d’apocalypse. On est vraiment au milieu de nulle part. En sortant de la voiture, la chaleur nous coupe le souffle : après des jours et des jours de douceur, nous venons de passer subitement à 35°. Quelques voitures sont arrêtées là, comme nous, par curiosité, pour voir « en vrai » ce qui reste du film du même nom.

Le café est tenu aujourd’hui par un monsieur pas vraiment affable. L’intérieur est recouvert de plaques, d’autocollants et de billets du monde entier, qui lui confèrent une ambiance pittoresque. Un petit tour et quelques photos plus tard, nous reprenons la route sans nous attarder.

J10 - On Route 66, de Barstow à Williams
J10 - On Route 66, de Barstow à WilliamsJ10 - On Route 66, de Barstow à Williams

Nous revenons sur l’I40, l’autoroute qui a supplanté – et quasiment fait disparaître – la fameuse route 66. Nous en reparlerons plus tard…

Nous nous offrons une incursion dans le désert de Mojave. Route défoncée, joshua trees, ambiance fin du monde et solitude, bienvenue dans le désert ! Voilà une aire de pique-nique peu commune.

J10 - On Route 66, de Barstow à Williams
J10 - On Route 66, de Barstow à Williams
J10 - On Route 66, de Barstow à Williams

Retour ensuite sur l’Interstate 40.

J10 - On Route 66, de Barstow à Williams
J10 - On Route 66, de Barstow à Williams

Tandis que nous pénétrons en Arizona, second état de notre périple, les paysages changent et deviennent montagneux.

Voici maintenant l’étrange village d’Oatman. Au bout d’une route qui s’élève et serpente dans les collines, Oatman est un village figé dans le temps, une « ghost town ». Il a longtemps vécu grâce aux mines de la région. Aujourd’hui la plupart des mines ont fermé, et il n’est plus guère habité que par des ânes se promenant en liberté. Une reconstitution de mine, des commerces restés dans leur jus, et même un simulacre de prison, offrent aux touristes le sentiment de se retrouver à l’époque des cowboys. Et évidemment, n’oublions pas les boutiques de souvenirs et de nourriture pour les ânes !^^

J10 - On Route 66, de Barstow à Williams
J10 - On Route 66, de Barstow à WilliamsJ10 - On Route 66, de Barstow à WilliamsJ10 - On Route 66, de Barstow à Williams
J10 - On Route 66, de Barstow à WilliamsJ10 - On Route 66, de Barstow à Williams

Et c’est reparti sur les petites routes en lacets !

J10 - On Route 66, de Barstow à WilliamsJ10 - On Route 66, de Barstow à Williams

Nous redescendons la montagne pour arriver à Kingman, ville étape importante pour les voyageurs de la Route 66. Il s’y trouve d’ailleurs un musée dédié à la « Mother Road », mais il est malheureusement fermé à l’heure où nous arrivons. Par contre, nous avons la chance d’assister à un rassemblement de vieilles voitures.

J10 - On Route 66, de Barstow à Williams
J10 - On Route 66, de Barstow à WilliamsJ10 - On Route 66, de Barstow à Williams
J10 - On Route 66, de Barstow à Williams

Nous voilà enfin sur la mythique Route 66 ! Au lieu de reprendre l’I40, nous allons l’emprunter entre Kingman et Seligman.

♪ C’est pas récent-récent, mais ça met dans l’ambiance ! ♫

Arrêtons-nous quelques instants pour un point info. France Culture bonjour !! La Route 66 est née dans les années 1920. Elle rallie Chicago à Santa Monica, en traversant 8 états d’est en ouest. Au fil des décennies se développent de nombreux commerces et villes au bord de cet axe devenu incontournable. Elle est mentionnée dans des romans, dans des chansons. Le mythe prend forme. Mais après la seconde guerre mondiale, le président Eisenhower veut développer et moderniser le réseau autoroutier dans tout le pays, grâce aux Interstate. C’est ainsi que la Route 66 est peu à peu « court-circuitée », dans le meilleur des cas « doublée » par une Interstate et donc délaissée, dans le pire des cas remplacée. De nombreuses villes vont être victimes de cet abandon.

Aujourd’hui, l’autoroute, plus sûre, permet aux automobilistes, aux motards et aux routiers de cohabiter et de rallier plus rapidement les différentes villes. Mais depuis les années 1990, grâce à des passionnés, le mythe renaît, et certains commerces avec.

J10 - On Route 66, de Barstow à Williams
J10 - On Route 66, de Barstow à Williams

A Hackberry, le temps encore une fois s’est arrêté. Il s’agit d’une simple station service, mais c’est tout une époque qui survit ici, comme dans un décor de cinéma. On ne peut plus s’y ravitailler en essence, mais l’arrêt vaut le coup : voitures anciennes, vieilles enseignes, pompes rétro,… Un régal pour les yeux, qui en plus ne fait pas toc.

A noter que le petit magasin est toujours ouvert en journée, et John, le propriétaire, en a fait un véritable musée dédié à la Route 66. Unfortunately, une fois encore nous arrivons trop tard, le magasin est fermé… damned ! Si l’on excepte la rencontre avec un groupe de Français totalement malpolis et irrespectueux des lieux (soupir), nous aurons vraiment apprécié cette visite.

J10 - On Route 66, de Barstow à Williams
J10 - On Route 66, de Barstow à Williams
J10 - On Route 66, de Barstow à Williams
J10 - On Route 66, de Barstow à Williams
J10 - On Route 66, de Barstow à Williams

Seligman aussi joue la carte de la nostalgie, mais en moins authentique peut-être. Il faut dire que c’est une véritable ville et qu’elle a évolué avec ses habitants ! Nous y croisons les véhicules qui ont inspiré les personnages de Cars.

J10 - On Route 66, de Barstow à Williams
J10 - On Route 66, de Barstow à Williams
J10 - On Route 66, de Barstow à Williams
J10 - On Route 66, de Barstow à Williams

Notre journée s’achève à Williams, aux portes du Grand Canyon. Là encore c’est une ville étape sur la Route 66, où les motels et les restaurants ont poussé à foison. L’occasion de manger ce soir dans un vrai diner et de dormir dans un motel qui s’appelle Highlander (ça doit pas être un motel de lopette, ça)…

J10 - On Route 66, de Barstow à Williams

Bonus mon amiiii ! Si vous souhaitez vous plonger davantage dans cette ambiance, l’émission de France 5, Echappées Belles, a consacré un numéro entier à l’ouest américain. Vous y retrouverez Kingman, le General Store de Hackberry, et la Route 66 en guest star ; mais vous y découvrirez aussi Vegas et le Grand Canyon, à venir sur le blog ! https://www.youtube.com/watch?v=TwlQP1fb07Q

Une série d’émissions sur Arte a emprunté la Route 66, vous reconnaîtrez là aussi certaines de nos étapes et aurez davantage d’explications sur le mythe de la « Mother Road »: https://www.youtube.com/watch?v=eEEWa7ZFLU8

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *