Californie : Boire une Corona devant la montagne [2/15]

 

6h30 – Nos deux compères ouvrent l’oeil. Et là, les gens qui nous connaissent bien se disent : « Mythomanes !!! ». 😀 Et pourtant, c’est véridique ! Le décalage horaire fait ses premiers effets, nous sommes encore à l’heure européenne.

Aujourd’hui, nous entamons notre roadtrip ! Le désert californien, puis direction les montagnes !

Nos étapes de la journée (vous pouvez cliquer sur chaque épingle pour voir de quoi il s’agit)

Le petit déjeuner au motel est l’occasion d’un premier « contact » avec la population angélenienne. Beaucoup de gens d’origine hispanique (nous nous en étions déjà rendu compte hier au supermarché), quelques familles qui ont l’air de vivre là (temporairement ?). Visiblement, peu de touristes dans ce quartier !

Un de nos buts cette année est d’aller davantage à la rencontre des gens, et de dépasser le cliché des filles en bikini de Santa Monica.

8h30 – Valises refermées, voiture chargée, clés de la chambre rendues, et c’est parti !

Pour notre deuxième venue en Californie, nous souhaitons sortir un peu des sentiers battus et aller voir ce qui ne figure pas forcément dans les guides de voyage.

Et en bons fans de films, de séries, mais aussi de… voitures, la journée va en effet prendre des libertés avec le Guide du Routard !^^

Comme nous devons prendre la route du nord vers notre destination de ce soir, il est prévu de passer par le Pink Motel, à Sun Valley.

Nous nous éloignons de plus en plus de Los Angeles, nous sommes depuis hier soir dans la San Fernando Valley, de l’autre côté des collines de Hollywood.

J2 - Boire une Corona devant la montagne

Le Pink Motel semble tout droit sorti des Fifties, c’est le motel traditionnel, tel qu’on le voit dans les séries. D’ailleurs, celui-ci a servi de décor notamment pour la série Dexter ou le film Drive (haut lieu de trucidation, donc).

Il semble y avoir encore des clients, mais pas de Ryan Gosling, ni de Dexter en vue… Dommage, le diner est fermé, et les Cadillac exposées ici de temps en temps ne sont pas de sortie. L’endroit est un peu mort, il manque un petit quelque chose…

J2 - Boire une Corona devant la montagne

Nous continuons notre route vers le nord, pour nous arrêter cette fois à Santa Clarita.

Alors ce nom ne vous dit sans doute rien (et vous avez raison), mais si vous vous souvenez de notre voyage d’il y a deux ans, vous savez que l’un des deux protagonistes de ce blog (mais lequel cela peut-il bien être ??) est fan de la franchise Fast & Furious, et surtout de l’un des acteurs principaux, Paul Walker. Lequel est décédé fin 2013, dans un accident de voiture survenu à… Santa Clarita.

Petit pélerinage donc, dans ce quartier d’entreprises calme et ensoleillé où travaillait Paul Walker. Nous trouvons rapidement le lieu exact de l’accident, là où la Porsche de l’acteur s’est encastrée dans un poteau.

Dans une rue tout ce qu’il y a de plus ordinaire, on pourrait passer sans rien voir de particulier, mais en y regardant de plus près, on remarque des traces de pneus sur la chaussée, puis des objets dans l’herbe. Des fans ont dû venir faire quelques dérapages en voiture, et ont déposé des fleurs, des petites voitures, des capsules de Corona et ont écrit des petits mots et citations des films à même le trottoir. Un joli petit « autel » qui pourrait donc presque passer inaperçu sur le bord de la route. On est dimanche, les lieux sont déserts, tout est calme.

J2 - Boire une Corona devant la montagne
J2 - Boire une Corona devant la montagne

Dans la famille voitures, je demande maintenant le circuit de Willow Springs !

Alors là, nous quittons carrément la grande banlieue de Los Angeles, et c’est dans le désert que nous nous retrouvons. Des étendues desséchées, des éoliennes, et des montagnes face à nous. Le soleil est de la partie, décapotez la voiture, sortez les lunettes de soleil !

Le moins qu’on puisse dire, c’est qu’il n’y a pas foule dans le coin ! Ah ça, c’est sûr que le touriste ne vient pas traîner par ici… L’occasion pour nous d’être plongés dans l’ambiance roadtrip/Amérique profonde !

J2 - Boire une Corona devant la montagne

Et lors d’un petit arrêt photo sur le bord de la route, au milieu de nulle part, un pick-up surgit d’on-ne-sait-où. Le conducteur s’arrête à notre hauteur pour faire la causette (les Américains adorent faire la causette), bien étonné de croiser deux touristes français ici.

Bref, tout ce que nous aimons dans ce pays : de la spontanéité, de beaux paysages et une voiture décapotable !^^

middle of nowhere
middle of nowhere
middle of nowhere

middle of nowhere

Pour les profanes en course automobile, Willow Springs ne signifie sans doute pas grand chose (ah, on vous avait bien dit que ce serait de l’incongru aujourd’hui). Il s’agit d’un circuit de 4 kilomètres, à flanc de colline, où ont lieu encore de nombreuses courses aujourd’hui.

Nous entrons dans l’enceinte l’air de rien… nous pouvons nous promener entre les stands, jusqu’au bord de la piste où courent plusieurs Porsche. Ce circuit a un petit air désuet qui cadre bien avec le décor.

Non Musty, tu es trop petite pour courir sur le circuit
Non Musty, tu es trop petite pour courir sur le circuit
Non Musty, tu es trop petite pour courir sur le circuit
Non Musty, tu es trop petite pour courir sur le circuit

Non Musty, tu es trop petite pour courir sur le circuit

C’est pas le tout, mais les grands espaces, ça donne faim. Et comme on est quand même aux Etats-Unis, il faut tester les spécialités locales… Donc, dans un pur élan de dévouement à l’intérêt général, nous testons pour vous une chaîne de fast-food que nous ne connaissons pas encore, Jack in the Box.

Et une fois à l’intérieur, constat sociologique : la moitié des clients sont des personnes âgées. Ca va peut-être vous faire sourire, mais nous, ça nous a surpris. En tant que Français, nous étions loin de nous rendre compte que le fast-food est un lieu de restauration habituel pour les Américains, même les plus âgés. Nos voisins de table doivent avoir près de 80 ans, c’est rigolo parce qu’en France on ne voit jamais de personnes âgées au MacDo !

N.B. : Apparemment, on peut manger des burgers, et être vieux et mince.

Nouvelle rencontre sur le parking : deux jeunes qui admirent la Mustang et engagent la conversation (un truc à propos de V8, dont une personne ici va se sentir légèrement exclue).

N.B.2 : Il y a quand même des jeunes dans ces contrées reculées et désertiques.

J2 - Boire une Corona devant la montagne

3 heures de route nous attendent jusqu’à Three Rivers, petite ville au pied des montagnes du parc Sequoia.

Etonnamment, notre trajet nous mène à travers une succession de chaînes de collines en plein vent. Il y a toujours aussi peu de monde sur les routes.

J2 - Boire une Corona devant la montagne
J2 - Boire une Corona devant la montagne

La température monte (28°C), et aux éoliennes sur la crête des collines succèdent les vergers. A l’heure du goûter, petite pause rafraîchissement à l’ombre pour acheter des fruits sur le bord de la route (oui, on peut trouver des fruits et légumes aux Etats-Unis !).

J2 - Boire une Corona devant la montagne
J2 - Boire une Corona devant la montagneJ2 - Boire une Corona devant la montagne

A l’approche des montagnes, les paysages se font plus verdoyants, et nous découvrons même un lac. C’est le lac Kaweah, jolie surprise sur notre trajet. Une partie de ses rives est aménagée pour le camping et les sports nautiques. Ce sera l’occasion d’une nouvelle petite pause impromptue.

le lac Kaweah
le lac Kaweah
le lac Kaweah

le lac Kaweah

Three Rivers est plus une succession d’habitations éparses le long de la route qu’une véritable ville. C’est la dernière étape avant d’entrer dans le Sequoia National Park.

Notre motel se trouve à la sortie nord de Three Rivers. Nous allons y déposer nos bagages et discuter avec les réceptionnistes pour avoir quelques informations pour le lendemain, notamment pour savoir si les routes que nous comptons emprunter sont ouvertes. On est fin avril, mais certaines routes restent fermées jusqu’en juin à cause de la neige. Oui, oui, on est bien en Californie, mais c’est la montagne !

Très sympathique, la gérante appelle elle-même le numéro des renseignements du parc pour avoir les informations que nous souhaitons. Tout est ok, nous pourrons suivre le programme que nous nous étions fixés !

J2 - Boire une Corona devant la montagne

Pour l’heure, il est trop tard pour partir à l’assaut des montagnes et des sequoias. Donc, ce sera balade dans Three Rivers !

Ambiance Far West avec des maisons éparses, des ranchs, quelques hôtels cachés dans la végétation, une épicerie, et des églises.

Nous nous promenons au bord de la Kaweah River. L’endroit est très calme. Jolie vue sur les montagnes dans la lumière de fin d’après-midi.

J2 - Boire une Corona devant la montagne

La journée se termine par un passage au General Store pour préparer l’apéro (et accessoirement le pique-nique du lendemain). Le vendeur échange quelques mots pour savoir d’où nous venons. Pas foule de touristes ici non plus !

Nous rentrons au motel. Les clients sont majoritairement des retraités et des randonneurs.

Notre chambre est un peu vieillotte, genre moquette, couvre-lit au crochet et papier peint tête de chevreuil. Et apparemment on a pris l’option araignées et blattes…

Mais ce n’est pas grave du tout, parce qu’il y a un balcon, le soleil, des Corona et des Gold Fish ! C’est pas le bonheur ??

Tchin, à demain !
Tchin, à demain !

Tchin, à demain !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *