Californie : Marcher dans le désert [8/15]

 

Nouvelle journée, nouveau décor. Nous découvrons le paysage de jour, depuis la fenêtre de notre chambre. Cette petite piscine bien sympathique sera sûrement la bienvenue ce soir après une journée de balade !

J8 - Marcher dans le désert
J8 - Marcher dans le désert

Il n’est pas très tôt lorsque nous quittons l’hôtel. La journée sera consacrée à la visite du parc national de Joshua Tree.

Mais auparavant, étape ravitaillement au 7-Eleven en prévision du pique-nique de ce midi.

Nous avions prévu la visite de Pioneer Town, un village « fantôme », mais nous ne sommes pas spécialement en avance… Nous choisissons de zapper cette étape, car nous avons déjà visité Paramount Ranch il y a deux jours, et une autre ancienne ville minière du Far West lors de notre précédent voyage (à Bodie, à revoir ici).

Il nous faut une heure de route depuis Palm Springs pour atteindre l’entrée nord du parc. Ca commence à grimper ! Nous entrons sur les hauts plateaux du désert de Mojave.

J8 - Marcher dans le désert

Après avoir payé le droit d’entrée, nous nous arrêtons pour quelques photos.

Petite anecdote : je prends la route en photo, vous savez le ruban jaune typique des routes américaines, avec les premiers joshua trees en arrière plan. Du coup, la ranger dans sa guitoune me demande ce que j’ai pris comme photo. Whaaat ? On n’a pas le droit de faire ça ?? Un peu gênée, je lui réponds que j’ai juste photographié la route comme ça, pour le fun (vous allez pas m’arrêter, hein ??). En fait, elle pensait que j’avais vu un serpent sur la route. Je suis soulagée, jusqu’au moment où je me rends compte que donc il y a des serpents dans le coin. Hum.

la photo incriminée

la photo incriminée

Comme d’habitude (genre on est devenus des habitués des parcs nationaux), passage obligé par le Visitor Center à l’entrée du parc. Nous prenons un plan et demandons quelques renseignements aux rangers. On nous recommande 4L d’eau par personne. Pour l’instant, il fait 24°C, mais ça va sûrement monter dans la journée.

J8 - Marcher dans le désert
J8 - Marcher dans le désert

La route est superbe. Peu de monde, mais beaucoup de joshua trees !

La curiosité du parc, ce sont donc ces « arbres de Josué », croisements improbables entre un cactus et un yucca. Il s’agit d’une espèce qui ne pousse que dans le Sud Ouest américain, entre 600 et 1800 mètres d’altitude, et qui résiste à des températures extrêmes. Il a été baptisé ainsi par les Mormons, qui virent dans sa forme peu commune une ressemblance avec Josué, levant les bras vers la Terre Promise.

Comme toujours, on peut s’arrêter pratiquement quand on veut sur le bord de la route pour admirer ou faire un câlin à ces spécimens.

J8 - Marcher dans le désert
J8 - Marcher dans le désert
J8 - Marcher dans le désert
J8 - Marcher dans le désert
J8 - Marcher dans le désert
J8 - Marcher dans le désert

Il fait bien chaud. Pause pique-nique et tartinage obligatoire de crème solaire avant notre première (petite) rando.

Il y a peu de monde, et les environs sont très calmes malgré un bus scolaire arrivé juste après nous (sympa d’être prof dans le coin, ça a de la gueule comme sortie scolaire).

J8 - Marcher dans le désert
J8 - Marcher dans le désertJ8 - Marcher dans le désert

Nous entamons la marche dans Hidden Valley. Cette balade fait le tour d’un cirque naturel de roches et de végétation.

Le chemin serpente dans le sable, entre les roches toutes lisses. L’endroit est très calme.

Au détour d’un rocher, nous tombons sur une bestiole inconnue au bataillon, un genre de gros lézard, qui essaie de nous impressionner (en fait on dirait qu’elle fait des pompes sur ses pattes de devant pour essayer de se grandir). Eh oh, on se calme, petite ! (en vrai, on ne fait pas les malins, ptêt même qu’elle va nous sauter à la gorge… vite, tirons-nous !)

J8 - Marcher dans le désert
J8 - Marcher dans le désert
J8 - Marcher dans le désert
J8 - Marcher dans le désert

Un peu plus loin, nous croisons un groupe de Québécois menés par un guide/ranger/scout, arrêtés aux aussi devant un autre spécimen de la-dite bête. Nous apprendrons grâce à leur guide qu’il s’agit d’un « chuckwallah ». Ne cherchez pas, ce truc n’existe pas dans nos contrées. Le bousin est assez enormous (paraît qu’il peut faire jusqu’à 9 kg, tout de même) et n’arrête pas de nous provoquer avec ses pompes. Ce serait, selon le guide, une stratégie pour se la péter devant les femelles, pendant la période de reproduction. Alors les filles ici présentes sont flattées, vraiment, mais ce ne sera pas nécessaire, merci. Autre info importante, paraît que c’est végétarien. Ouf.

J8 - Marcher dans le désert
J8 - Marcher dans le désert

Ce point Sciences de la Vie et de la Terre étant fait, nous pouvons finir cette balade bien plaisante.

J8 - Marcher dans le désert
J8 - Marcher dans le désert

Nous reprenons la voiture vers un point de vue en hauteur, Key’s View. Du haut de ce promontoire, on voit la fameuse faille de San Andreas qui traverse la Californie du Nord au Sud, et la Salton Sea, une mer intérieure salée.

Le temps est clair, et malgré une petite brume de chaleur, on peut voir très loin.

Nous apprécions le panorama, assis sur un rocher. Difficile de croire que ces étendues mi-désertiques mi-montagneuses sont le résultat du mouvement des plaques tectoniques et pourraient causer le grand tremblement de terre redouté en Californie, le « big one ».

Edit : en Octobre 2016, plusieurs séismes auraient été enregistrés précisément à cet endroit… Voir par exemple cet article du 12 octobre 2016 .

J8 - Marcher dans le désert
J8 - Marcher dans le désert

Nous poursuivons notre route. C’est littéralement une forêt de joshua trees qui borde la chaussée, c’est impressionnant. Et toujours aussi peu de monde autour de nous.

Nouvelle balade, pour aller voir de plus près le Skull Rock, une roche sculptée par les éléments.

Nous voyons sur notre chemin de nouveaux spécimens de végétaux. La période de floraison des cactus doit rendre l’endroit encore plus singulier !

J8 - Marcher dans le désert
J8 - Marcher dans le désert

La marche est un peu plus longue que ce que nous pensions pour arriver jusqu’au skull rock. Progressivement la végétation est totalement remplacée par un amas de roches.

Et voilà enfin ce rocher en forme de crâne. Une fois devant, nous réalisons qu’un autre accès tout près de la route et un parking permettaient de venir l’admirer en marchant moins de 10 mètres ! Damn it !

Des jeunes se perchent sur des rochers, sautent de l’un à l’autre.

J8 - Marcher dans le désert
J8 - Marcher dans le désert

Il nous faut maintenant faire le chemin inverse pour retrouver la voiture.

Grâce à la route qui traverse le parc, nous continuons notre circuit vers le Sud. Tout du long, il y a des tas de départs de balades. On pourrait passer ici des jours entiers pour tout explorer !

J8 - Marcher dans le désert
J8 - Marcher dans le désert

Nous arrivons au Cholla Cactus Garden. Encore une curiosité végétale de la région ! Il s’agit d’une concentration étrange – mais naturelle – de « cholla » (prononcer « choya »), ici en plein désert.

Ca a l’air tout doux et tout fluffy, mais méfiance, ça pique à mort ! Des barrières protègent les promeneurs, et les chiens sont interdits car ils risqueraient de s’approcher des cactus et de se retrouver couverts d’épines.

Une fois morts ou coupés, l’intérieur de leur tige est tout sec et vide.

Le soleil commence à baisser et les cactus sont traversés par la lumière orangée du soir. Malgré le vent, nous restons un moment pour profiter de ce décor.

J8 - Marcher dans le désert
J8 - Marcher dans le désert
J8 - Marcher dans le désert
Cette pauv' Grisette aura tout vécu...
Cette pauv' Grisette aura tout vécu...
Cette pauv' Grisette aura tout vécu...
Cette pauv' Grisette aura tout vécu...
Cette pauv' Grisette aura tout vécu...

Cette pauv’ Grisette aura tout vécu…

Il se fait déjà tard, nous n’aurons pas le temps de faire d’autres balades ou de voir d’autres curiosités dans le parc. Durant ce road-trip, nous aurons pratiquement vu ou fait tout ce que nous avions prévu, mais parfois, les journées sont trop courtes… Ou alors il y a trop de choses à voir !!! Et nous préférons nettement prendre notre temps en marchant, rester assis devant un paysage ou faire une pause impromptue sur la route, plutôt que de courir d’un point de vue à l’autre.

Nous allons donc remonter tranquillement vers le Nord du parc, puis reprendre la route vers notre motel de Palm Springs, où nous passons une seconde nuit.

La route nous offre encore de beaux panoramas et un joli coucher de soleil avant de quitter le parc. Quand on vous dit que les routes elles-mêmes sont belles ici !

J8 - Marcher dans le désert
J8 - Marcher dans le désert
J8 - Marcher dans le désert
J8 - Marcher dans le désert

A l’extérieur du parc, nous faisons une halte à Yucca Valley pour dîner. Nous nous arrêtons dans un Denny’s (une chaîne de restos-cafétéria). Une fois à table, nous pourrions presque faire une étude sociologique de l’Amérique « profonde » et rurale. Il y a quelques familles, des jeunes déjà obèses et des retraités en déambulateur autour de nous. Pour une fois, pas de touristes à l’horizon ; c’est l’immersion totale dans une soirée typique américaine, dans une ville perdue dans le désert… Nous sommes dans une petite bourgade de passage, dont le seul intérêt apparent est d’être située au bord d’une route et à proximité du parc national de Joshua Tree. Nous nous demandons de quoi vivent les gens ici…

Les plats sont délicieux, on sent l’influence mexicaine dans la nourriture proposée (galettes type wrap, poêlées de boeuf aux légumes, brochettes épicées…).

J8 - Marcher dans le désert
J8 - Marcher dans le désert

C’est pas le tout, mais nous ne sommes pas encore à Palm Springs. Il reste une petite heure de route, dans la nuit noire.

Bien fatigués par la journée et la chaleur, autant dire que nous ne passerons même pas par la piscine de l’hôtel et que nous nous écroulerons lamentablement dans notre lit !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *