Nouvelle-Zélande : les plages à voir

 

La Nouvelle-Zélande, ce sont des montagnes, des volcans, des glaciers, mais aussi des plages ! Bah oui, on est sur des îles, quand même. Vous ne pensiez pas que nous allions passer trois semaines en Nouvelle-Zélande sans chercher les plages ? Alors, vu la saison (avril-mai, c’est-à dire l’automne là-bas), on n’a pas fait les foufous à vouloir se baigner, mais c’est toujours un grand plaisir de voir la mer de près.

Petit passage en revue (loin d’être exhaustif) des plages

où nous avons apprécié nous arrêter.

  • Les plages de sable noir

Au début de notre séjour, sur l’île du Nord, nous avons eu envie d’aller à la découverte des plages qui bordent la mer de Tasmanie. A l’Ouest d’Auckland, à une heure de route tout au plus, ce sont de jolies plages de sable noir qui se révèlent entre les falaises et une végétation luxuriante.

Ce sera notre première destination, sitôt notre van récupéré à l’agence de location !

Nouvelle-Zélande : les plages à voir

Il faut traverser une zone de forêt tropicale avant d’atteindre Bethell Beach. Et soudain, la mer apparaît au loin, en contrebas des falaises.

Côte sauvage et grandes étendues garanties !

La plage est entourée de verdure : palmiers, fougères, buissons, le tout « sonorisé » par des oiseaux exotiques. Et dès les premiers pas, en effet, nous constatons que le sable est bien noir !

Nouvelle-Zélande : les plages à voir Nouvelle-Zélande : les plages à voir
Nouvelle-Zélande : les plages à voir Nouvelle-Zélande : les plages à voir
Nouvelle-Zélande : les plages à voir Nouvelle-Zélande : les plages à voir Nouvelle-Zélande : les plages à voir

Un peu plus au Sud, après avoir de nouveau traversé la forêt et aperçu Auckland au loin, entre les fougères, nous voilà à Piha Beach. Une petite route sinueuse permet de descendre jusqu’au petit village de Piha et à sa plage. Ici encore, dans les embruns, c’est sauvage, immense. Un gros rocher, le Lion Rock, est posé là sur la plage.

C’est un spot de surf renommé, mais la baignade y est déconseillée à cause des forts courants.

Nouvelle-Zélande : les plages à voir
Nouvelle-Zélande : les plages à voir
Nouvelle-Zélande : les plages à voir
Nouvelle-Zélande : les plages à voir

Dernière plage du coin, Karekare, que je voulais absolument voir, car c’est celle qui a servi de décor au film La leçon de Piano (et aussi à Xéna, Princesse Guerrière, dans un autre style !😆). Nous y arrivons de nouveau par une petite route au milieu de la végétation.

Les falaises et la nuit tombante sont tout à fait raccord avec mes souvenirs du film et nous plongent tout de suite dans une ambiance un peu dramatique. On se sent tout petit face aux éléments. Et ce sable si noir, ça rajoute au côté sauvage de l’endroit !

Nouvelle-Zélande : les plages à voir
Nouvelle-Zélande : les plages à voir
Nouvelle-Zélande : les plages à voir

A noter que plus au Nord, les côtes du Northland ont l’air magnifiques : eaux turquoises et baies paradisiaques à l’Est, grandes dunes de sable sur le versant Ouest. Malheureusement, nous n’avons pas eu le temps d’aller nous y aventurer.

  • Presqu’île de Coromandel

Toujours sur l’île du Nord, la presqu’île de Coromandel est réputée pour ses plages et ses paysages de bord de mer.

Nous avons commencé par la Scenic Drive qui relie la ville de Thames à celle de Coromandel, côté Ouest. Alors est-ce dû à la saison, ou à une pluie continue ce jour-là, allez savoir, mais nous avons été un peu déçus par les paysages, qui sont pourtant vantés par les guides. Marécages, port de pêche à Thames. Puis la route longe la mer certes, mais sans joli panorama ni plage où se promener.

Nouvelle-Zélande : les plages à voir

Par contre, côté Est, nous avons été bien plus emballés par la plage de Hot Water Beach. Il faut dire qu’elle est un peu spéciale, cette plage.

De l’humidité et du cheveu qui frise, il y en a toujours, certes, mais nous y trouvons surtout une plage plus large, avec une vue plus dégagée sur la mer et ses rouleaux. Et soudain, derrière un amas de rochers qui dévale sur le sable, une concentration humaine inattendue ! Des dizaines de personnes sont posées là, les fesses dans le sable !

Car sur cette plage affleurent des eaux chaudes, qui remontent d’une source géothermique naturelle. Il suffit donc de creuser un peu, et hop l’eau chaude surgit et crée un petit jacuzzi où on peut se poser tranquillou ! Et voilà le spa improvisé trop classe !

Alors évidemment, on n’est pas tout seuls. A chaque marée basse, le coin est très fréquenté ; on peut même louer des pelles sur place pour se creuser son petit jacuzzi. Mais la vue sur les rochers et les îlots au large est bien sympathique. Nous prenons un petit bain de pieds fort agréable. L’eau est carrément brûlante par endroits, il faut attendre que la marée montante vienne la rafraîchir pour que ce soit supportable.

Nouvelle-Zélande : les plages à voir
Nouvelle-Zélande : les plages à voir Nouvelle-Zélande : les plages à voir
Nouvelle-Zélande : les plages à voir Nouvelle-Zélande : les plages à voir
poseyyyyy

poseyyyyy

Un peu plus haut, le lendemain, nous découvrons une petite plage plus confidentielle, qui nécessite une demi-heure de marche : Cathedral Cove. La balade en elle-même est déjà très chouette et vaut le détour : on a l’impression de traverser la jungle, mais sur un chemin bien aménagé, tout en profitant de la vue sur la mer. Quand le chemin commence à descendre, le bruit des vagues se fait plus distinct. Une volée de marches, et nous voilà sur une petite plage de sable clair, dans une baie parsemée d’îlots. Et surtout, sur la gauche, une arche naturelle creusée dans la roche, permet d’accéder à une deuxième plage. Même dans la grisaille, le paysage est magnifique, d’autant que nous sommes tout seuls !

Par contre, attention, il faut prévoir d’y arriver à marée basse : la plage et surtout l’arche, ne seront plus accessibles à marée haute.

Nouvelle-Zélande : les plages à voir Nouvelle-Zélande : les plages à voir
Nouvelle-Zélande : les plages à voir
Nouvelle-Zélande : les plages à voir
Nouvelle-Zélande : les plages à voir
Nouvelle-Zélande : les plages à voir
  • Paraparaumu

Pour terminer avec les plages de l’île du Nord, il en est une dont nous n’attendions pas grand chose. En réalité, quand nous nous sommes arrêtés à Paraparaumu, c’était dans le but de couper le long trajet entre le parc de Tongariro et Wellington.

Nous arrivons de nuit dans cette petite ville, en quête d’un parking où nous garer gratuitement pour la nuit. Ce qui est très facile, étant donné la faible fréquentation de l’endroit, surtout en cette saison. Le spot est idéal, en bord de mer. Mais pour l’heure, nous n’entendrons de la mer que le bruit des vagues. Et le lendemain matin, bim la vue par la fenêtre du van ! Nous sommes devant une grande plage longée par un chemin côtier, face à l’île de Kapiti. Belle surprise, et bonne idée de halte dans un roadtrip dans le Sud de l’île. Le charme du voyage en van !

Nouvelle-Zélande : les plages à voir
Nouvelle-Zélande : les plages à voir
Nouvelle-Zélande : les plages à voir
  • Les plages du parc Abel Tasman

Passons à l’île du Sud ! Ce parc national est un petit bijou très prisé des marcheurs. Il n’est accessible qu’à pied, par un sentier de randonnée qui longe la côte, ou par bateau. Ses plages se méritent donc ! Mais cela vaut carrément l’effort : grandes langues de sable, eaux turquoises, oiseaux, raies et phoques. Au fil de la marche sur le Abel Tasman Coast Track, des campings et des huttes sont aménagés pour les randonneurs, le long d’étapes plus belles les unes que les autres (la marche peut prendre de plusieurs heures à quelques jours).

Mais comme nous sommes de grosses feignasses un peu pris par le temps, nous choisissons l’option plus rapide du bateau-taxi : au départ de Marahau, un bateau remonte la côte le long du parc Abel Tasman et s’arrête au gré des curiosités et des plages/étapes de la randonnée. Des marcheurs se font ainsi déposer à l’endroit qu’ils ont choisi et continuent à pied, ou l’inverse.

Nouvelle-Zélande : les plages à voir Nouvelle-Zélande : les plages à voir

Au gré de nos étapes, nous découvrons des plages paradisiaques, les unes dans de grandes criques, les autres à demi cachées dans la végétation. Avec la végétation tropicale en arrière-plan, on se croirait presque sur une île déserte ! La côte étant protégée et exposée côté Est, la mer est plus calme et plus agréable. La transparence des eaux est un appel à la baignade ! Je me jetterais bien volontiers par-dessus bord pour faire trempette, tiens ! Mais même si cela est très frustrant de ne pas poser le pied sur ces plages, le spectacle ne nous a pas déçus.

Et alors, ces backpackers qui descendent du bateau avec leur sac de rando, ça fait carrément Koh Lanta ! On peut même se déplacer en canoë d’un point à un autre. C’est là que je me dis que si nous revenons un jour en Nouvelle-Zélande, j’aimerais beaucoup passer deux ou trois jours dans Abel Tasman National Park…

Je rajouterais que tout au Nord de la péninsule se trouve la célèbre plage de Wharariki Beach, très photogénique. Mais une fois encore, il a fallu faire un choix, et le trajet assez chronophage nous dissuade de pousser jusque là.

Nouvelle-Zélande : les plages à voir Nouvelle-Zélande : les plages à voir
Nouvelle-Zélande : les plages à voir
Nouvelle-Zélande : les plages à voir Nouvelle-Zélande : les plages à voir
Nouvelle-Zélande : les plages à voir
Nouvelle-Zélande : les plages à voir
Nouvelle-Zélande : les plages à voir
  • La côte Ouest de l’île du Sud

Dernière région où nous avons pu profiter un peu du bord de mer, c’est sur la côte Ouest de l’île du Sud, davantage découpée et rocailleuse. Entre Punakaiki et Hokitika, les plages sont de nouveau plus sauvages, exposées aux courants de la mer de Tasmanie. Ici, pas de station balnéaire, pas de resort pour touristes. D’ailleurs clairement, ça ne semble pas du tout être la « religion » en Nouvelle-Zélande d’exploiter le bord de mer de façon touristique. Les Néo-Zélandais sont globalement très respectueux de la nature et des espaces sauvages, et ne sont pas du style à tout bétonner pour plier aux exigences du tourisme de masse.

Il y a donc de quoi se trouver une plage tranquille pour se poser et profiter du panorama. Nous avons même pu passer une nuit avec le van tout près de la mer, bercés par le bruit du ressac !

En cette saison automnale, il faut s’attendre à un peu de pluie, mais rien de rédhibitoire. Et les bois flottés ramenés par les courants donnent un charme supplémentaire aux paysages.

Nouvelle-Zélande : les plages à voir
Nouvelle-Zélande : les plages à voir Nouvelle-Zélande : les plages à voir
Nouvelle-Zélande : les plages à voir
Nouvelle-Zélande : les plages à voir Nouvelle-Zélande : les plages à voir

Voilà, je crois que nous avons fait le tour des plages que nous avons le plus appréciées sur les deux îles de Nouvelle-Zélande. En résumé, les décors sont assez variés. Marche, repos, sports nautiques, baignade, il y en a pour tous les goûts. En plein été, ce doit être un régal de profiter de la baignade dans ces magnifiques spots (si on accepte d’être confronté à plus de monde, évidemment).

Nous avons beaucoup apprécié que les côtes gardent leur aspect sauvage et tranquille. Les villes côtières restent de taille raisonnable, les paysages ne sont pas défigurés par l’activité humaine. Bref, même si on ne va pas en Nouvelle-Zélande spécifiquement pour les plages, c’est indéniablement un plus !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *