New York : Soho, Chinatown, Little Italy

 

on fait le grand écart aujourd’hui !

Dernière journée entière à NYC… 🙁

Today : SoHo, NoLiTa, Little Italy, Chinatown. Et ce soir… une surprise !!!

Nous commençons par SoHo (contraction de « South Of Houston street »). Quartier bobo (comme ses voisines NoHo et NoLiTa), SoHo est très fréquentée par les jeunes. C’était auparavant un quartier industriel. Dans les rues, on voit partout ces anciens entrepôts réhabilités en immeubles avec leurs échelles de secours (les « castiron builidings »). Derrière les larges fenêtres on devine de gigantesques lofts (vous savez, comme celui de Patrick Swayze et Demi Moore dans Ghost^^ – référence ultra culturelle, attention).

Aujourd’hui c’est un quartier d’artistes, rendu célèbre dans les années 1990 par les graffitis et différents happenings artistiques. Les boutiques à la mode, voire haut de gamme, côtoient les marchands ambulants et les marchés aux puces.

Nous traversons également NoLiTa (« North Of Little Italy » – ils aiment bien les mots valise à NY), jeune et branchée, qui tend à devenir un quartier haut de gamme. Moby et David Bowie y auraient leur résidence ! (si ça, c’est pas de l’info !)

Alors, on va où après ??Alors, on va où après ??
Alors, on va où après ??Alors, on va où après ??Alors, on va où après ??

Alors, on va où après ??

Tous ces quartiers sont contigus, les limites en sont minces.

Voici que nous arrivons déjà dans Little Italy.

Changement radical d’ambiance : petits restaurants italiens typiques avec leurs tables sur les trottoirs, magasins plus modestes.

19 avril - Soho, Chinatown, Little Italy19 avril - Soho, Chinatown, Little Italy

La frontière entre l’Italie et la Chine est mince… Chinatown grignote peu à peu les alentours. C’est une ville dans la ville. Les panneaux sont sous-titrés en mandarin, les habitants vivent selon leur propre mode de vie (échoppes asiatiques, marché aux poissons, …). Quartier populaire et animé, on y trouve aussi bien des temples bouddhistes que des chaînes de fast-foods connus, des joueurs de mahjong ou des vitrines de canards laqués…^^

 merci bien le fortune cookie...  merci bien le fortune cookie...
 merci bien le fortune cookie...
 merci bien le fortune cookie...  merci bien le fortune cookie...  merci bien le fortune cookie...

merci bien le fortune cookie…

En fin d’après-midi, direction le quartier de Flushing dans le Queens. Nous allons au stade Citifield pour assister à un match de base ball !!!! L’équipe des Mets de New York rencontre les Washington Nationals.

Alors comment vous dire ?? Dès notre entrée dans le stade… ouahhh !!!! C’est gigantesque, des écrans partout, tout le monde a revêtu les couleurs des Mets. Nous ne pensions pas que ce serait aussi impressionnant.

Avant le début du match, nous avons le temps de flâner dans les allées du stade et dans les boutiques des Mets.

Le match débute à 19h10. Nous sommes plutôt bien placés. Nous nous sommes un peu renseignés avant sur les règles du jeu, car nous n’y connaissons rien ! Bon, on ne peut pas dire qu’on a tout compris^^, mais au moins on a saisi l’essentiel… Bière et hotdogs, on est parés !^^

Une chorale d’enfants chante l’hymne américain, tout le monde doit se lever la main sur le cœur, puis observer une minute de silence pour les victimes de Boston. Eh ben quand on voit ça à la télé, on trouve ça cul-cul, mais en vrai, on peut vous dire que c’est émouvant. Pour un peu, on se croirait presque américains nous aussi !^^

la grosse main de Joey !!!
la grosse main de Joey !!!la grosse main de Joey !!!
la grosse main de Joey !!!

la grosse main de Joey !!!

Pendant le match, il y a beaucoup d’ambiance dans le stade. « Let’s go Mets ! », « Harvey’s better ! » (du nom du joueur phare de l’équipe), musiques entraînantes, publicités, slogans qui défilent sur des bandeaux lumineux.

Nous assistons à plusieurs « home run », tout le public est debout et une pomme géante sort en musique. A la fin de chaque manche survient un intermède : publicités, quizz, interviews, jeux pour faire participer le public. Les Américains sont vraiment les spécialistes de l' »entertainment », c’est sûr !

Et soudain, sur l’écran géant, on annonce que les terroristes de Boston ont été arrêtés… alors là, ce sont des hourras et des « USA ! USA ! » qui résonnent pendant quelques minutes. Une casquette des Red Sox, l’équipe de Boston, apparaît sur l’écran géant. Le public est heureux et ému, c’est énorme.

Évidemment, les Mets l’emportent.^^ A la sortie du stade, l’ambiance continue jusque dans le métro, où les supporters continuent à chanter et à scander leurs slogans. Tout cela dans la bonne humeur, sans agressivité. Les supporters de Washington sont venus sans animosité et ne se font pas huer à fin du match. Les Américains sont vraiment surprenants… Population très hétérogène et pourtant très unie autour de ses symboles nationaux.

Bref, un super moment ! :-))

19 avril - Soho, Chinatown, Little Italy19 avril - Soho, Chinatown, Little Italy
19 avril - Soho, Chinatown, Little Italy

Si vous souhaitez en savoir plus sur le base-ball et ses règles, cet article est très bien fait :

http://www.maathiildee.com/2013/08/08/parler-le-langage-baseball/

En rentrant sur Roosevelt Island, nous profitons une dernière fois du panorama sur Manhattan. Nos têtes résonnent encore de l’ambiance du stade et des lumières de la ville quand nous rentrons nous coucher.

Night night !

Night night !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *