New York + Floride : Un bilan ?

 

Quelques mois plus tard… Nos souvenirs sont toujours vivaces, ces deux semaines aux Etats-Unis restent à ce jour notre plus beau voyage. Nous avons adoré le pays, et surtout l’état d’esprit américain. Les gens sont très ouverts, accueillants et souriants.

Quelques constats (ou impressions naïves et béates, au choix) en vrac ressortent de ce périple :

– New York est aussi impressionnante que dans nos rêves. Nous redoutions d’être trop « habitués » à la ville à travers les films et les séries. Mais en réalité, il n’en est rien, la ville a toujours un pouvoir d’attraction et un gigantisme qui coupent le souffle. On s’y sent tout de suite à l’aise, comme chez soi. Il fait bon se promener, juste pour sentir l’ambiance de la ville. Une ville à voir, c’est indéniable !

– Le printemps semble être la bonne saison pour visiter New York comme la Floride. Nous avons eu de la chance avec le temps, car à New York il peut encore faire froid, voire neiger (!) en avril. Il ne faisait pas encore trop chaud ni trop humide en Floride. Ça nous a permis de ne pas nous faire dévorer par les moustiques, ni de nous retrouver dans un cyclone !^^

Un bilan ?

– La conduite aux États-Unis n’est pas aussi redoutable que ce qu’on craignait. Évidemment, Thomas étant habitué aux boîtes automatiques, ça a aidé ! Mais globalement, les gens sont cool au volant. Il y a parfois beaucoup de circulation dans les villes (il est inconcevable en effet de ne pas avoir de voiture aux USA, excepté à NYC), mais tout se passe bien. On a le droit de doubler par la droite sur les « highway », comme de tourner à droite quand le feu est rouge (« right turn on a red light »). Cela fluidifie pas mal la circulation du coup. On n’aura pas vu beaucoup de policiers ni de radars en Floride… Coup de chance ?

– Everything is bigger ! Que ce soit les voitures ou les boissons, tout aux USA est taille XXL ! Bien pratique dans les fast foods et dans les diners : le « free refill ». On se sert à volonté en boissons, on peut même repartir avec son gobelet rempli quand on a terminé son repas. Le concept n’est pas encore très développé en France… En fait, les Américains doivent être plus généreux que nous, et ne s’offusquent pas qu’on demande un « refill » ou un « doggy bag ».

Ne jamais partir sans provisions. NEVER. Aboule le refill de limonade !

Ne jamais partir sans provisions. NEVER. Aboule le refill de limonade !

– Conséquence logique : nous avons pris environ 47 kilos chacun. Oui, car qui dit voyage, dit gastronomie locale. Nous ne pouvions PAS ne pas nous plier obligeamment à cette règle. Et c’est ainsi que, non sans une certaine délectation, nous avons testé de (trop ?) nombreuses chaînes de fast foods.

Et à notre retour, après une (très brève) phase « Filez-nous des carottes et des pommes, on n’en a pas vu depuis deux semaines », nous ne rêvions que de limonades, burgers, cheese fries, key lime pie, peanut butter et autres cochonneries de ce genre… Ceci est une grave maladie qui tient de l’addiction, nous mettrons des mois à nous sevrer…

Alors bien sûr, tout notre amour va au Shake Shack. A Madison Square, à Battery Park, mais aussi à Miami (mais aucune preuve photographique de cette 3ème récidive n'a survécu)...Alors bien sûr, tout notre amour va au Shake Shack. A Madison Square, à Battery Park, mais aussi à Miami (mais aucune preuve photographique de cette 3ème récidive n'a survécu)...

Alors bien sûr, tout notre amour va au Shake Shack. A Madison Square, à Battery Park, mais aussi à Miami (mais aucune preuve photographique de cette 3ème récidive n’a survécu)…

Mais il y eut aussi le Burger Joint (à NYC), le Five Guys (à Key West), le Nathan's Famous (à Fort Lauderdale), et le Wendy's (à Fort Lauderdale aussi - on a tout donné sur la fin).Mais il y eut aussi le Burger Joint (à NYC), le Five Guys (à Key West), le Nathan's Famous (à Fort Lauderdale), et le Wendy's (à Fort Lauderdale aussi - on a tout donné sur la fin).
Mais il y eut aussi le Burger Joint (à NYC), le Five Guys (à Key West), le Nathan's Famous (à Fort Lauderdale), et le Wendy's (à Fort Lauderdale aussi - on a tout donné sur la fin).Mais il y eut aussi le Burger Joint (à NYC), le Five Guys (à Key West), le Nathan's Famous (à Fort Lauderdale), et le Wendy's (à Fort Lauderdale aussi - on a tout donné sur la fin).

Mais il y eut aussi le Burger Joint (à NYC), le Five Guys (à Key West), le Nathan’s Famous (à Fort Lauderdale), et le Wendy’s (à Fort Lauderdale aussi – on a tout donné sur la fin).

La tentation est partout !!!

La tentation est partout !!!

– Dans les restos et les magasins, il faut toujours penser aux « tips » ! Le service n’est pas compris dans le prix des plats (ni les taxes d’état, d’ailleurs, il faut donc se méfier au moment de l’addition !). On rajoute généralement entre 15 et 20% du montant de la note pour le service. Du coup, les serveurs sont beaucoup plus souriants, voire amicaux, qu’en France ! Mais cela ne nous a pas du tout dérangés. Même si c’est intéressé, on préfère être accueillis par un grand sourire que par une tête de six pieds de long comme parfois en France ! Dans les magasins aussi, vous trouverez toujours sur le comptoir un bocal pour les tips.

Globalement, les Américains sont détendus quelle que soit la situation : nous avons vu des vigiles plaisanter et rire en bas du Top of the Rock, des portiers prenant la pose pour rire devant notre appareil, un chauffeur de taxi nous expliquer gentiment (et sans klaxonner !^^) le principe du « right turn », des employés d’hôtel nous informer gentiment, des passants s’excuser de passer un peu trop près de nous, etc.

Alors, quels sont les meilleurs souvenirs que nous gardons ?

– notre première sortie à Manhattan, à Madison Square, comme au milieu d’un film ! 😀 Juste… waouhhh !!!

– le road trip en cabriolet bien sûr !^^ Indéniablement, ça rajoute un petit quelque chose au voyage !

Oh allez, dis, dis, on le prend en rose ??!?

Oh allez, dis, dis, on le prend en rose ??!?

– la variété des paysages traversés en deux semaines, de la mégalopole aux Tropiques.

– les villes tentaculaires (20km à l’intérieur de la ville pour rejoindre l’hôtel ? normal !)

– l’état d’esprit américain, mais ça, on vous l’a déjà dit en long, en large et en travers !^^

Conclusion ??

Un bilan ?

2 réactions sur “ New York + Floride : Un bilan ? ”

  1. Martine Réponse

    A vous les grands espaces et la conquête de l’ouest … les prochaines étapes américaines seront, je pense, encore plus grandioses !
    Bon voyage !

  2. Ping West USA : Et après ? – Les Pilpous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *